LES FEMMES DE L’AFRIQUE DE L’OUEST ET DU SAHEL ÉVALUENT LE NIVEAU DE MISE EN ŒUVRE DES RÉSOLUTIONS 1325 (2000)

LES FEMMES DE L’AFRIQUE DE L’OUEST ET DU SAHEL ÉVALUENT LE NIVEAU DE MISE EN ŒUVRE DES RÉSOLUTIONS 1325 (2000) ET SUIVANTES DE L’ONU RELATIVES AUX FEMMES, À LA PAIX ET À LA SÉCURITÉ DANS LA RÉGION

Dakar, le 12 février 2021 – Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), M. Mohamed Ibn Chambas, a présidé aujourd’hui, 12 février 2021, la Journée Portes Ouvertes régionale sur les résolutions 1325 (2000) et suivantes du Conseil de Sécurité des Nations Unies relatives au Genre, aux Femmes, aux Jeunes, à la Paix et à la Sécurité.

Tenue dans des conditions particulières en raison de la pandémie de COVID-19, la onzième édition de la journée Portes Ouvertes a réuni virtuellement plus d’une centaine de femmes et de jeunes leaders d’Afrique de l’Ouest et du Sahel, y compris ceux et celles du monde rural ainsi que des acteurs des organisations de la société civile, des représentant(e)s d’organisations régionales, avec la participation de Mme Hawa Béavogui, Ministre des Droits et de l’Autonomisation des femmes de la République de Guinée ; Mme Siga Fatima Jagne, Commissaire des Affaires sociales et du Genre de la commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ;  Mme Medina Wesseh, Secrétaire-général de l’Union du Fleuve Mano ; Mme Oulimata Sarr, Directrice Régionale d’ONU Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Cette année, l’objectif de la journée était d’évaluer le niveau de connaissance et de mise en œuvre des résolutions 1325 (2000) et suivantes de l’ONU relatives aux femmes, à la paix et à la sécurité, et de définir les moyens d’accélérer l’action au niveau communautaire.

Dans son allocution d’ouverture, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, M. Mohamed Ibn Chambas, a déclaré qu’ « avec le contexte actuel de la pandémie de la COVID-19 qui a de graves conséquences qui se traduisent par des inégalités croissantes, la vulnérabilité accrue des femmes, qui exacerbe les menaces déjà multiples à la paix et à la stabilité en Afrique de l’Ouest et dans les régions du Sahel pour des raisons géostratégiques et politiques, nous pouvons anticiper sur les préoccupations et les défis auxquels sont confrontées les femmes au niveau local, rural et communautaire. » Tout en rappelant l’importance des contributions des femmes pour créer des sociétés résilientes et pacifiques, M. Ibn Chambas a réitéré l’engagement des Nations Unies et de la CEDEAO « à donner la priorité à la protection et à la promotion des droits et libertés des femmes et des filles, en particulier de celles qui vivent en zones rurales ».

De son côté, Mme Siga Fatima Jagne de la CEDEAO a déclaré que « malgré les progrès significatifs qui ont été réalisés en Afrique de l’Ouest et au Sahel sur l’agenda Femmes, Paix et Sécurité, comme en témoigne l’enquête d’évaluation et d’analyse d’impact réalisée l’année dernière, la région est toujours confrontée à de graves problèmes de sécurité. L’extrémisme violent, le radicalisme et le terrorisme ont considérablement élargi leurs frontières au fil des ans et ont pris diverses dimensions qui ont de graves implications pour la sécurité humaine, en particulier pour les femmes et les filles. » Mme Jagne a, par conséquent, appelé à se « concentrer sur la définition de moyens novateurs afin de protéger les femmes et les filles de toutes les formes de violence, de faciliter leur participation active aux processus de paix et de sécurité et, enfin, de placer les femmes et les jeunes au cœur du processus de développement ».

La secrétaire générale de l’Union du Fleuve Mano, Mme Medina Wesseh, a souligné lors de son intervention, l’importance d’approfondir le partenariat de l’UFM avec le système des Nations Unies, plus particulièrement le PNUD, ainsi qu’avec la CEDEAO pour améliorer les conditions socio-économiques des femmes de la communauté frontalière afin de construire et de garantir la paix dans notre sous-région ».

La Directrice régionale d’ONU Femmes, Mme Oulimata Sarr a fait l’état des lieux de l’implication des femmes dans les processus de paix et l’engagement de l’ONU Femmes : «  Nous nous joignons aux femmes participantes à cette Journée Portes Ouvertes pour demander les hauts représentants de UNOWAS et la CEDEAO à continuer à être des « HeForShe » et à être les émissaires des femmes auprès des chefs d’Etats et de Gouvernement de la région pour l’amélioration de leur statut économique et Social, de leur niveau de représentation  dans les sphères de prise de décision et l’éradication des violences et discrimination qu’elles continuent à subir »

Faisant écho aux diverses interventions des participantes, le Représentant spécial pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel a réitéré dans son allocution de clôture l’engagement continu de l’UNOWAS à travailler main dans la main avec les partenaires régionaux pour faire progresser les droits des femmes, des jeunes et des filles, et renforcer leur participation aux processus de prise de décision.

Organisées depuis 2010 par UNOWAS, en partenariat avec la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le G5 Sahel, l’Union du Fleuve Mano (UFM), les missions de paix, ONU Femmes et les autres entités des Nations Unies dans la région, les Journées Portes Ouvertes régionale sont un cadre d’échange où les femmes et les jeunes dirigeant(e)s partagent avec les haut responsables de l’ONU et des organisations régionales leurs expériences, leurs inquiétudes et leurs priorités dans le cadre de la mise en œuvre des Résolutions 1325 (2000) et suivantes du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité.

 

 

Bureau de la Communication Stratégique et de l’Information Publique / Strategic Communications and Public Information Office

Kouider Zerrouk, Chef de bureau / SCPIO Chief – (+221) 33 869 85 60 / 77 332 49 28 – zerrouk@un.org

Angelita Mendy Diop, Chargée de communication / Public Information Officer– (+221) 33 869 85 47 / 76 721 78 92 – mendya@un.org/ Cheikh A. Bamba Seye, Webmaster – Community Manager – (+221) 33 869 85 26 / 76 477 35 53 – seyec@un.org / www.unowas.unmissions.org● Facebook.com/UNOWAS ● Twitter.com/UN_UNOWAS

Ngor, route de la plage – PO Box 23 851, Dakar Ponty (Sénégal)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
YouTube
YouTube
LinkedIn
Instagram