ATELIER CONJOINT DE PLANIFICATION D’ACTIONS SOUS-RÉGIONALES DE L’UNION DU FLEUVE MANO (UFM) ET DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DES NATIONS UNIES (PNUD)

CONTEXTE SITUATIONNEL

Le 27 novembre 2019, un protocole d’accord a été signé entre l’UFM et le PNUD à Radisson Blu Hotel, Freetown, en Sierra Leone, en vue de renforcer la coopération régionale entre les États membres de l’UFM et le PNUD et d’améliorer l’efficacité des efforts de développement des États membres.

Afin d’opérationnaliser le protocole d’accord, un atelier de planification conjointe s’est tenu au Boulevard Palace Hotel, Monrovia, au Libéria, du 17 au 19 février 2020. L’objectif de l’atelier était d’élaborer un plan d’action et un budget pour la mise en œuvre du protocole d’accord, identifier les synergies et la cartographie des rôles et responsabilités des États membres et des autres parties prenantes clés.

L’atelier a réuni 50 participants, dont le représentant-résident pays du PNUD et les coordonnateurs résidents des États membres de l’UFM, des experts techniques des États membres, des représentants de l’UNOWAS et de la CEDEAO, des émissaires du gouvernement du Libéria, les exécutifs de l’UFM, des cadres et les coordonnateurs résidents de l’UFM.

Dans son discours d’ouverture, le Représentant résident du PNUD – Libéria, Dr Pa Lamin Beyai, président de la session d’ouverture, a souhaité la bienvenue aux participants à cet atelier et a déclaré que la paix et la sécurité sont essentielles pour promouvoir la démocratie et la bonne gouvernance dans la sous-région. Il a réitéré que la dégradation de l’environnement, le changement climatique et les défis liés à la bonne gouvernance affectent les 4 Etats membres et que cela nécessite des efforts concertés pour promouvoir la paix et la stabilité dans la sous-région.

Le Représentant de la CEDEAO – Libéria, M. Babatunde Ajosomo, dans son intervention, a noté que le protocol d’accord entre l’UFM et le PNUD est ancré sur les principes directeurs des 5 P: PERSONNES, PROSPÉRITÉ, PLANÈTE, PARTENARIAT et PAIX. Il a déclaré que le rôle de l’UFM est essentiel à la réalisation de l’intégration régionale, c’est pourquoi l’UFM doit être renforcée, en particulier sur les questions transfrontalières. Il a promis une collaboration accrue de la CEDEAO avec l’UFM.

Le Coordonnateur résident des Nations Unies au Libéria, M. Kinsley Armani, dans son discours, a souligné que la paix et la sécurité dans les États membres de l’UFM sont essentielles pour l’approfondissement de la démocratie. Il a encouragé l’UFM et la CEDEAO à approfondir leur collaboration pour le développement de la sous-région. Il a applaudi la convergence du protocol d’accord avec les ODD des Nations Unies et a appelé l’UFM à se réengager aux côtés de la CR avec les gouvernements centraux pour la coordination avec l’appareil de sécurité, en particulier dans les zones frontalières.

Le RSASG – UNOWAS, Ruby Sandhu-Rojon, dans son discours a exprimé sa satisfaction du partenariat PNUD-UFM. Elle a souligné l’interrelation entre la paix et le développement. Elle a terminé en sollicitant un soutien pour renforcer ce partenariat avec les Nations Unies afin que davantage de partenaires des Nations Unies puissent se joingnent à eux pour renforcer la collaboration.

Dans son discours de bienvenue, la Secrétaire Général de l’UFM, Amb. Medina A. Wesseh a remercié le PNUD pour le partenariat avec l’UFM et le bon travail accompli dans la sous-région. Elle a informé l’atelier que l’institution qu’elle dirige a élaboré un nouveau plan stratégique quinquennal, qui a été validé et attend l’approbation des chefs d’État. Le nouveau plan stratégique servira d’outil de travail pour l’UFM au cours des cinq prochaines années, a-t-elle conclu.

Au nom du gouvernement et du peuple du Libéria, M. Dukulay a souhaité la bienvenue aux participants. Il a rappelé dans un langage simple et clair que les lois électorales devaient être respectées. Il a officiellement déclaré l’atelier ouvert et a souhaité aux participants des délibérations fructueuses.

Les principaux points de l’atelier étaient:

  • Présentation des objectifs de la réunion
  • Mise à jour du plan stratégique et d’action de l’UFM
  • Développement d’activités et identification de synergies sur les quatre objectifs contenus dans le Protocol d’accord
  • Élaboration d’un plan d’actiosn et d’un budget.

L’atelier a été couronné par la signature d’un protocole d’accord entre l’UFM et UNOWAS sur le cadre de coopération.

Cérémonie de clôture:

Le représentant résident du PNUD – Sierra Leone, Dr Samuel Doe, a déclaré que la signature du protocole d’accord signifiait l’engagement à travailler ensemble pour atteindre les ODD dans le contexte de «ne laisser personne de côté».

Amb. Mme Wesseh, a remercié les participants et a ajouté qu’elle était très impressionnée par leur niveau d’engagement. Elle a conclu en déclarant que l’UFM et la CEDEAO continueront de travailler en collaboration pour favoriser la paix et la stabilité dans la sous-région

Le Ministre des Affaires Intérieures du Libéria, Monsieur Varney Sirleaf a félicité Son Excellence la Secrétaire générale pour la collaboration avec UNOWAS et d’autres institutions pour promouvoir la paix dans la sous-région. La promotion de la décentralisation est l’une des mesures que le gouvernement a prises au Libéria pour maintenir la paix et la stabilité. Les problèmes transfrontaliers doivent être traités pour contribuer à la tranquillité dans la région, a-t-il ajouté. Il a remercié tous les personnalites présentes et au nom du gouvernement du Libéria a mis fin à l’atelier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *